Section féminine de MDA Foot

Retrouvez l'interview de Bruno Decarpigny qui nous parle de l'évolution de la section

Les féminines recrutent

Les féminines recrutent
Bonjour Bruno, peux-tu nous parler de ton rôle au club ?

Bonjour, je suis responsable de la section féminine pour la troisième saison, j’ai en charge son développement et sa structuration. C’est un rôle difficile mais passionnant.

Comment la section féminine a-t-elle évolué depuis que tu t’en occupes ?

La saison avant mon arrivée, il y avait 28 filles pour deux équipes, dont une en entente. Lors de ma première saison, nous avons accueilli 54 joueuses pour quatre équipes et la saison dernière, nous avons atteint les 70 filles pour 6 équipes. Au niveau de l’encadrement, ils étaient deux avant mon arrivée et nous sommes aujourd’hui cinq pour attaquer la saison dont Julie qui s’occupera des entrainements des gardiennes.

Je suis très content que Julie, Dylan, Jean-Noël et Mélody fassent partie de l’encadrement car ils vont apporter leurs expériences et je leur fait entièrement confiance.

La coupe du monde féminine s’est déroulée en France en juin et juillet dernier, penses-tu qu’il va y avoir un effet coupe du monde comme pour les garçons ?

Je l’espère, ça nous aiderait beaucoup à développer au mieux cette section. La coupe du monde féminine a été très médiatisée, ça a pu donner envie à des filles de jouer. Et surtout, il faut que ça aide à faire accepter le foot féminin, ce qui n’est pas toujours le cas.

Ce n’est pas toujours le cas ? Que veux-tu dire ?

Il y a plusieurs problématiques que l’on peut rencontrer dans le foot féminin. Il y a malheureusement encore des personnes qui estiment que les filles n’ont pas leur place sur un terrain de foot. Certes c’est moins rapide et moins physique que les garçons mais j’ai pu assister à des matchs très plaisants, même avec l’équipe des U15F que j’entrainais la saison dernière.

Et pourquoi n’auraient-elles pas le droit de jouer au foot si elles en ont envie ?

Il y a aussi les parents qui ne veulent pas que leur fille joue au foot car ce n’est pas assez féminin pour eux. C’est dommage de penser ça, surtout si la petite a vraiment envie de jouer.

Comment penses-tu t’y prendre pour changer ça ?

Il faut qu’on communique plus sur la section féminine. Il est important de montrer ce qu’il s’y passe et que tout le monde prenne conscience que ces filles progressent et s’éclatent. Surtout pour elles et leurs parents, ils doivent voir que le club s’intéresse à elles. Le foot féminin explose depuis quelques années, il faut que nous soyons capables d’assumer pour proposer le meilleur aux joueuses.

En fin de saison dernière, des parents nous ont tendu la main pour nous proposer leur aide. C’est une très bonne opportunité car on pourra leur déléguer certaines tâches et nous pourrons plus nous consacrer au côté sportif.

Quel est l’objectif de cette saison ?

Il faut qu’on continue à développer la section et pour ça, nous cherchons toujours à recruter des joueuses de tout âge, dès 5 ans et jusqu’aux adultes, quel que soit le niveau. Et nous cherchons également des dirigeant(e)s, des éducateurs ou éducatrices et toutes personnes étant prêtes à s’investir pour nous aider à réaliser cette mission au mieux. Comme je l’ai dit tout à l’heure, il y avait 28 joueuses à mon arrivée et nous avons atteint les 70 la saison dernière, je ne peux donc pas être aussi efficace sans de l’aide extérieure. Pour développer la section féminine, il faut commencer par fidéliser nos joueuses et pour ça, il faut leur proposer les meilleures conditions possibles. Je suis donc prêt à accueillir toute personne intéressée à rejoindre ce projet, que ce soit pour une journée ou pour toute la saison.

Merci Bruno et bonne saison à toi.

Merci à vous pour votre intérêt et bonne saison à toutes et tous.

Pour toutes questions ou informations, veuillez prendre contact avec Bruno au 06.99.08.25.28

Partagez si vous aimez :